• Sans titre
  • logo

  • 08 Mar 2016

    ♥ 6 MOIS ♥

    basilou3

    6 mois. Déjà!
    6 tous petits mois qui pourraient sembler presque insignifiants mais pourtant si symboliques aux yeux d’une maman.

    Voilà déjà 6 mois que notre petit Basile a rempli notre vie d’un bonheur intense et tout nouveau, encore. 6 petits mois, passés si vite, bien trop vite, de manière presque aussi éphémère qu’un tout petit claquement de doigts. Tout le monde ne cesse de me répéter de profiter. J’essaie pourtant de m’accrocher au temps, d’en savourer chaque seconde. Paradoxalement je me surprends à vouloir l’accélérer aussi, pour voir Basile grandir encore et encore. Les quelques mots que je vous écris sont plutôt décousus mais surtout ceux d’une maman à coeur ouvert. J’avais envie de laisser une petite trace par cet article, même si je m’épanche rarement sur ma vie privée ici, car je sais que j’aurai plaisir à m’y replonger dans quelques mois ou quelques années. Comme une petite emprunte de vie que j’y laisse. Notre histoire. Et celle de Basile, encore toute nouvelle.

    6 mois jalonnés de hauts et de bas, d’une nouvelle ivresse de vivre et d’une envie de transmettre, d’apprivoiser son nouveau rôle de parent et de s’efforcer à être la meilleure maman possible, bien que ce rôle soit sans conteste le plus dur qu’il m’ait jamais été donné d’assumer. Mais également celui dont je suis la plus fière.

    Essayer de jongler et de trouver un nouvel équilibre de vie à 3. Sans oublier tout le reste.
    Un bouleversement de vie auquel je pensais pourtant être préparée mais pas si facile que ça à apprivoiser. Un changement de vie radical, du moins au tout début. Et puis il y a aussi eu ce fichu « baby blues » qui est arrivé sans prévenir et dont j’ai eu beaucoup de mal à me débarrasser. Celui-là même qui a rendu certaines journées extrêmement compliquées voire insupportables et interminables malgré ce nuage de bonheur sur lequel je semblais flotter. De ces moments difficiles où la fatigue physique et nerveuse prenait le dessus. Les nuits où l’on veillait à tour de rôle, ou ensemble, pleines d’une ambiance toute particulière. Paris était si calme et la petite veilleuse restée allumée dans la chambre de Basile témoignait de cette nouvelle vie. J’ai eu beaucoup de mal à gérer cette fatigue du début, à bout de forces de la fin de ma grossesse et de ma cholestase. Pourtant épaulée au quotidien d’un souriceau admirable mais ce tourbillon de vie avait raison de moi. J’ai voulu en faire trop je crois. Essayer de reprendre le cours de ma vie comme je l’avais laissé alors que c’était impossible.

    Je crois bien que nous avons réussi à trouver notre équilibre de vie à 3 aujourd’hui. Les journées sont chargées et intenses et même si Basile est bien évidemment devenu notre priorité et a modifié le facteur temps nous mettons un point d’honneur à nous réserver des moments à deux, ou seuls. C’est important je crois, en tous cas ça l’est pour nous!

    Il a aussi fallu apprivoiser ce nouveau corps, si futile cela puisse-t-il paraître. Ce corps qui a donné la vie mais dont il n’est pas facile de se remettre des « traumatismes » qu’il a subi pendant la grossesse ou l’accouchement. Tout n’est ni rose ni noir et le temps fait son oeuvre. Il a fallu que je quitte mon enveloppe de femme-enfant, pour apprendre à devenir une femme, une maman, et essayer d’apprivoiser ce nouveau corps et quelques « séquelles » cachées, de me le réapproprier même si l’enveloppe extérieure semble être restée la même aux yeux des autres.

    6 mois pendant lesquels j’ai tellement appris et grandi. 6 mois de doutes, de remise en question, de beaucoup d’angoisses aussi. C’est bête, j’ai souvent eu peur que ma vie d’avant ne soit plus jamais la même. Et puis j’ai peu à peu réalisé qu’elle ne pouvait effectivement plus être la même. Même si je n’ai pas changé, il a fallu apprendre à apprivoiser cette nouvelle vie. Pourtant si belle.

    Et puis, et surtout,  il y a tous ces instants de grâce, inexplicables. Magiques. Ceux là même d’un lien fusionnel entre une maman et son enfant et qui font tout oublier, instantanément. Un regard, un contact ou un sourire échangé et tout est dit.

    Sentir que l’on aime ce petit être un peu plus chaque jour, d’un amour sans limite, inconditionnel et démesuré. S’émerveiller bêtement d’un petit rien. Replacer soigneusement sa petite mèche de cheveux, le regarder dormir et rêver, refaire la même grimace 50 fois d’affilée parce que ses éclats de rire me sont complètement irrésistibles, l’écouter respirer, le sentir, le bercer, prendre sa toute petite main potelée et la serrer fort pour essayer de réaliser que tout ça est bien réel.

    Ces successions de petits bonheurs qui rendent notre nouvelle vie si belle. Bon anniversaire mon Basile, mon petit homme, rendez-vous dans 6 mois pour ta première année, à tes côtés

    basilou2

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    Catégorie : BABY STUFF, KIDS, LIFESTYLE, MY LIFE

    - Dans la même catégorie -



    13 commentaires


    1. Mon dieu que le temps passe vite ! Bon faut dire que la première année doit passer très rapidement je pense hihi ! Que du bonheur, de la santé et toujours de l’amour pour vous ♥
      Très beau texte vraiment !

    2. Marie-Lou dit :

      mais euh arrête, tu m’as mis les larmes aux yeux ! c’est tt pareil pr moi ! <3

      • Skip dit :

        The subject matter called for thoughts on what the FO was planning on doing. Point of fact I believe I have only commented 2 times in 2 weeks on the FO as I have been out of to18tI.&#n2w7;s hard to judge the future of the team without bringing up what may be the biggest problem.If you consider 2 post in 2 weeks about Jim excessive then I have to wonder why?

    3. […] original : Anne-Laure Lire l’article original Author: […]

    4. Profite de chaque instant, nos enfants grandissent trop vite ;-) Trop mimi la photo !

    5. swisscheese dit :

      C’est tellement touchant ton texte petit franklin, j’avais la larmichette à l’oeil <3. Bon 1/2 anniversaire à mon petit baba

    6. Elise dit :

      Tes mots sont extrêmement touchants et justes. Je me suis retrouvée dans chaque virgules et c’est très rassurant de savoir que le rôle de maman, aussi beau soit il, est, pour beaucoup, le plus difficile à tenir.
      Bon anniversaire à votre Basile!

    7. Eleonore dit :

      J’ai accouché il y a 3 mois. Tu ne peux pas savoir à quel point lire ce texte m’a touché. Merci beaucoup…

    8. Sarah dit :

      Ton petit Basile n’a que quelques semaines d’écart avec ma little girl et je me reconnais complètement dans ton article. Tout comme toi le baby blues m’est tombé dessus alors que je venais de reprendre le travail, et je n’ai pas encore apprivoiser mon corps de jeune maman. C’est intense je trouve toutes ces « transformations », non?

    9. Mélanie dit :

      Très bel article très touchant!

    10. Armelle dit :

      « La vie ne sera plus jamais la même »… Et oui, c’est dur d’apprivoiser cette idée (ma puce va avoir 6 mois lundi).
      Mais un regard d’elle si beau, si vrai, et on fond.
      C’est beau mais c’est dur, c’est dur mais c’est beau.

    11. Stef dit :

      Je n’ai pas vu son visage, mais je suis certaine que ton petit Basile est tout mignon ! Je vous souhaite des successions sans fin de petits bonheurs ^_^

    Ecrire votre commentaire