• Sans titre
  • logo
  • 11 Juil 2019

    MON UNIFORME POUR L’ETE

    Vous avez été nombreuses (merci d’ailleurs pour vos retours ) à plébisciter la poursuite des articles estivaux sur le blog suite à mon petit sondage sur Instagram, votre humble serviteur s’exécute donc (jusqu’à mes graaaandes vacances qui me paraissent encore bien lointaines) ^^
    Basilou est parti en vacances chez ses grands parents, j’ai donc un peu plus de temps devant moi pour pouvoir alimenter cet espace que j’avais un peu délaissé depuis le début de l’année (mais je compte bien inverser la tendance!).

    J’espère que vous prendrez toujours plaisir à venir ici, depuis votre transat ou ailleurs si vous êtes en congés ou en voyage! Je sais que beaucoup de personnes profitent de l’été pour faire un petit break internet et réseaux sociaux (ce qui est toujours une bonne chose finalement dans le fond, tout étant à consommer avec mo-dé-ra-tion ^^).
    J’ai pour ma part pris tellement de recul par rapport à Instagram, à la consommation des réseaux (et les blogs de manière plus générale) ces derniers temps que je ne ressens jamais finalement le besoin de couper complètement; j’y viens toujours par plaisir, quand j’en ai envie et surtout le temps, pour m’enrichir, découvrir, apprendre. A n’en tirer que du positif et ne suivre que des comptes inspirants et qui m’apportent quelque chose. C’est l’essence même n’est-ce pas? Du coup je ne ressens pas vraiment le besoin de faire de coupure ou de « digital detox », du moins pour le moment! J’ai déjà fait un tri drastique dans les personnes et comptes que je suis pour ne m’entourer que de bienveillance de positif! Et j’ai aussi modifié mes habitudes petit à petit pour ne pas être esclave de mon téléphone.

    Pour en revenir à nos moutons: j’ai enfin une petite nouveauté à vous présenter ^^ Cette jolie blouse Balzac dont la démarche responsable est vraiment à saluer je trouve! (j’ai, depuis, agrandi ma collection d’une autre blouse achetée pendant les ventes privées, oups!). La marque parlera beaucoup mieux que moi de ses engagements, notamment dans l’utilisation des chutes de tissu, du coup je vous laisse découvrir tout ça >>ici<<.

    Pour le reste rien de nouveau, vous me connaissez j’use et porte encore et toujours les même pièces jusqu’à épuisement ^^ C’est le genre de tenue que je porte chaque WE, confortable, féminine, avec une petite touche preppy!

    Petite parenthèse: certaines d’entre vous m’ont demandé de vous présenter mes achats soldes; je n’ai à vrai dire pas grand chose à vous montrer, si ce n’est une commande Sézane de pièces Archives achetées à prix doux (que je n’ai pas encore reçue, 15 jours plus tard huhu!), quelques objets de décoration pour la maison et surtout des vêtements et chaussures pour Basile (je profite toujours de cette période pour faire le plein de chaussures de bonne qualité, qui, on ne pas pas se mentir, coûte une somme coquette hors réduction! J’ai prévu de vous en parler dans un autre article!).

    Je vous embrasse et vous retrouve vite! Très belles vacances à ceux qui en sont et courage aux autres! xx

    ——————————————————

    Short Shein (old) – Blouse Balzac Paris – Sandales Sézane (old) – Sac Kouka Paris (vieux mais on me dit dans l’oreillette qu’il est réédité et actuellement en soldes!) – Lunettes H&M (old)

    ♥ Photos The Travel Manifest ♥

    Rendez-vous sur Hellocoton !



    Catégorie : LOOKS

    - Dans la même catégorie -



    1 commentaire


    07 Juil 2019

    NORDIC BEACHES

    Comme à chacune de nos escapades il me tardait de vous raconter cette petite virée. Encore plus celle-ci, prévue plus ou moins de dernière minute sur un coup de tête, avec l’envie furieuse de déconnecter le temps d’un week-end et de retrouver cette atmosphère du Nord que nous aimons tant.

    Impossible de partir trop loin, sur 2 jours. On décide donc de commencer notre séjour par Ostende, en Belgique, puis de longer la côte (comme nous l’avions fait il y a 2 ans – retrouvez mes articles >>ici<<) jusqu’aux Pays-Bas pour découvrir le parc national de Zwin. Les paysages bruts nous ont rappelé ceux de l’île de Texel, autant vous dire que la destination a répondu à toutes nos attentes!

    Les cabines de plage colorées, les grands espaces, les dunes de sable clair sur lesquelles oscillent des herbes folles. L’odeur du large. L’air du Nord ♡

    Ostende, c’est cette ville intriguante, voire surprenante. On pourrait la penser inintéressante mais on contraire, c’est le genre d’endroit qu’il faut creuser pour en découvrir les secrets. Des bâtiments art déco, des coins dédiés au street art, des petites rues piétonnes et un front de mer immense qui s’ouvre sur une plage sans fin.

    Pour dormir: La Belle de Nuit (ou alors les suites « The Providence » de Gateway Studios qui nous faisaient de l’oeil mais tout était complet lorsqu’on a pris les réservations. Pour manger: les moules frites de Kombuis. Pour tout le reste, le site Visit Ostende qui regorge de tips et bonnes adresses! Et puis ne manquez pas son joli phare, tout droit sorti de l’univers magique de Wes Anderson!

    Les côtes du Nord sont à mes yeux un voyage au coeur d’un film de Wes Anderson. Une plongée dans cet univers doux et surané, où les enfilades de cabines de plages rivalisent d’élégance d’une plage à l’autre. Il y a aussi cet appel du large, ces étendues sans fin, le soleil qui miroite à la surface de l’eau et les couchers de soleil d’un autre monde. Tout y invite à la poésie.

    Après avoir passé la samedi à Ostende nous avons repris la route le dimanche matin en direction de Bredene (ses cabines de plage en forme de roulotte méritent le détour!) en faisant une pause déjeuner dans la jolie ville de De Haan tout droit sortie d’un conte. C’est l’une des plus charmantes villes de la côte qui mérite vraiment le détour.

    Nous avons ensuite poussé encore vers le Nord pour rejoindre le parc national de Zwin, situé à la frontière des Pays-Bas. On y a passé plusieurs heures, c’est un endroit tout trouvé pour les amoureux de nature que nous sommes! Dunes, réserve ornithologique, étendues sauvages, la plaine du Zwin vit au rythme des marées et est un petit bijou d’authenticité. Elle peut se découvrir à vélo si on veut en découvrir la totalité jusqu’au chenal ou à pieds (trajets balisés dans la plaine et dans les espaces ludiques aménagés qui sont particulièrement bien faits pour les enfants). Si comme nous vous n’êtes pas à vélo, vous pourrez découvrir le chenal et ses étendues de sable en vous rendant en voiture jusqu’à Catzand-Bad et en empruntant la promenade du front de mer vers la gauche (qui mène sur une plage immense qui correspondant à l’extrémité du parc côté Pays Bas).

    J’espère que cette petite virée nordique vous plaira, je vous laisse découvrir notre escapade en photos en espérant qu’elle vous fera voyager autant que nous! xx

    Rendez-vous sur Hellocoton !



    Catégorie : BELGIQUE, PAYS-BAS

    - Dans la même catégorie -



    6 commentaires


    24 Juin 2019

    ODALIE

    C’est la reprise des looks! Après près de 2 mois off (et des débuts d’année en grande dent de scie il faut bien l’avouer – 2 articles looks en 6 mois, c’est un record!!), je suis ravie de me prêter de nouveau à l’exercice, d’autant que j’ai quelques pépites en réserve à vous présenter! Je dois bien vous avouer que je ne trouvais plus vraiment d’utilité à vous servir mes petites tenues ici, surtout parce que cela fait longtemps que j’ai réduit mon shopping de manière drastique (je vous en parlais sur Instagram hier) et que je ne savais pas dans quelle mesure vous pouviez être intéressées par des idées d’associations vêtements / coupes / matières / couleurs plutôt que par des nouveautés que je n’avais pas forcément.
    N’hésitez d’ailleurs pas à me dire ce que vous avez envie de voir ici  ♡

    Je déclare officiellement ouverte la saison des robes! Bien que vu les chaleurs annoncées cette semaine je vous avoue que je préfèrerais largement troquer le maillot de bain aux tenues plus conventionnelles et m’épargner la fournaise parisienne!

    Mais tant qu’à avoir chaud autant le faire avec élégance! Enfin essayer tout du moins ^^

    J’ai été très gâtée à mon anniversaire et mes proches ne se sont pas trompés! Voici l’un de mes jolis cadeaux, cette robe Sézane sur laquelle je lorgnais depuis un moment! J’avais d’abord eu un coup de cœur pour la version en lin marron et puis finalement cette version rayée plus légère a fini de me conquérir! Son décolleté dans le dos fait toute la différence, je trouve que ça a un charme fou! La voici en action sans plus attendre! xx

    ——————————————————
    Robe Sézane (collection actuelle) – Sac souvenir de Thaïlande – Baskets Converse – Lunettes Karen Walker

    Rendez-vous sur Hellocoton !



    Catégorie : LOOKS

    - Dans la même catégorie -



    3 commentaires


    10 Juin 2019

    Et puis 37!

    Ce week-end, j’ai fêté mes vingt-dix-sept ans (merci à mon Basilou pour cette formulation mathématiques si poétique que je saisis au vol ^^)! J’aurais bien aimé vous dire qu’ils sont une fois de plus arrivés bien trop vite, sans crier gare, s’invitant à la fête sans même avoir reçu de carton. Mais c’est faux.

    Je les avais anticipés, tellement anticipés que j’ai eu le temps de les retourner dans tous les sens, à me perdre moi-même dans des formules mathématiques interminables et alambiquées. Moi qui déteste les chiffres! Et qui ai l’impression de ne jamais vraiment avoir quitté la vingtaine!
    Des heures, des semaines, des mois que ce chiffre à venir me donnait le tournis. Au delà du chiffre (auquel je ne prête finalement pas plus attention que ça), c’est, je crois, plus la roue du temps qui m’a plongée dans une sorte de nostalgie chronique que je n’avais jusqu’à alors jamais connue. Cette escalade du temps doublée d’un questionnement métaphysique sans fin à m’en donner le tournis et à m’en faire perdre la tête. A faire valser mes idées reçues et à ouvrir 1001 détours sur la route toute tracée que je suivais jusqu’à maintenant. Mais comme un labyrinthe dont j’ai du mal à trouver la sortie. Comme si ce rythme de vie bien rodé calqué sur le schéma du métro-boulot-dodo était par moments devenu insupportable, trop étriqué, suffocant. Comme si je m’efforçais de trouver la formule qui casserait cet engrenage infernal de l’horloge qui s’emballe. Sans pour autant y parvenir, et pire à l’accélérer encore plus. Bordel ça passe vite! Des pensées faites de « et si? ». Est-ce que je suis sur la bonne voie? Est-ce que c’est le moment de prendre ce virage? Est-ce que?… La crise?

    Je ne veux surtout pas me perdre en chemin, ni perdre mon temps, je n’en ai déjà pas suffisamment! 

    Des semaines que j’avais du mal à percer ce brouillard, moi qui suis pourtant si optimiste et positive, engaillardie des épreuves de la vie qui font apprécier chaque seconde à sa juste valeur. Rongée parfois d’une angoisse sourde. Celle de l’introspection. Un peu comme un bilan de « moitié de vie ». Le fameux grand bilan! Le cap proche des 40 ans qui a probablement fait écho en moi bien plus fort (et tôt!) que je n’aurais pu l’imaginer. Celui qui pousse à sortir de ses retranchements. Grande sensible, hypersensible à cœur ouvert que je suis, je crois ne pas y avoir échappé, il a juste sonné un peu tôt, plus tôt que pour d’autres mais prévenant tout de même parce que je n’aime pas les imprévus ^^

    Il n’a pas été brutal mais latent. C’est peut-être l’aboutissement d’un travail personnel? Ou tout du moins le début d’un cheminement vers autre chose?

    Il y 2 ans je vous écrivais dans ce billet que je rentrais dans mon nouvel âge de raison. J’ai, depuis, beaucoup travaillé sur moi-même, même lorsque je me sentais noyée par une tourmente émotionnelle parfois difficilement explicable. Le temps a se mérite de faire mûrir, de guider vers la sagesse.  Alors on grandit, on apprend et on compose.  J’ai appris à faire paire avec cette horloge de la vie qui rythme la mienne d’un nouveau métronome. J’ai compris que les minutes devenaient des secondes, les heures des minutes, les jours des heures, les semaines un jour, les mois une semaine, les années un mois. Ou que je devais peut-être suivre l’oscillation d’une nouvelle pendule? Moins rapide mais plus bienveillante? J’ai compris qu’il fallait surtout vivre dans l’instant présent. Sans schéma de vie. Justement dosé entre le passé et le futur. Réapprendre à savourer sans se noyer.

    J’apprends à me faire confiance, à suivre mon instinct. Parce qu’après tout cette remise en question est un nouveau souffle, pleine de promesses et de sérénité. C’est renouer avec soi, ouvrir un nouveau chapitre. Devenir artisan de sa vie. S’autoriser parfois une renaissance et revenir à l’essentiel. Je n’ai pas encore toutes les réponses, tout ça est un travail de longue haleine mais j’y travaille dur chaque jour et je m’y attelle avec passion et sans relâche! Ce 8 juin 2019, je me suis réveillée plus sereine que jamais, entourée d’amour. Forte.

    « Il est grand temps de rallumer les étoiles », comme l’a écrit si justement Virginie Grimaldi.

    Alors, à nous, mes 37 ans! Je ne sais pas encore ce que vous me réservez mais je vous fais confiance! Je me fais confiance! Soyez inventifs, créatifs, soyez surprenants ♡

    Rendez-vous sur Hellocoton !



    Catégorie : LIFESTYLE, MY LIFE

    - Dans la même catégorie -



    6 commentaires