• Sans titre
  • logo

  • 25 Mar 2018

    THAÏLANDE: Préparatifs et informations pratiques

    C’est bien sûr avec beaucoup d’émotions que j’ouvre (enfin!) le premier chapitre de ce fabuleux voyage commencé mi-décembre.  Il y a eu des centaines (centaines et centaines!) de photos à classer, trier, resizer, retoucher, des souvenirs à coucher sur un clavier, des émotions à essayer de retranscrire, des idées à canaliser et surtout à organiser!   

    Vous avez été très nombreux(ses) à me demander dans un premier temps un article généraliste sur l’organisation de notre voyage. Je m’éxécute donc ici en essayant de vous livrer autant d’informations concrètes et utiles que possible avant de commencer à se plonger véritablement dans notre voyage étapes par étapes.  

    10 jours au pays de celui qui porte si bien son nom, le pays des sourires. 

    Vous l’avez probablement ramarqué au fil de mes récits de voyages ici, nous avons toujours à coeur de nous créer des escapades (plus ou moins lointaines) qui nous ressemblent à 100%. Nous ne partons jamais avec de tours opérateurs et préparons façonner un voyage à notre image même si cela demande bien sûr beaucoup de temps de préparation en amont. 

    Créer un voyage sur-mesure demande du temps et un réel investissement personnel (pour peu que l’on ait une idée de séjour précis en tête). Je parlerai en mon nom car je suis généralement seule à effectuer tout ce travail de préparation (c’est mon petit plaisir non-coupable, j’ai dû être agent de voyage dans une vie antérieure ^^). Nous prenons bien évidemment toujours toutes les décisions finales ensembles mais nous avons cette chance d’être exactement sur la même longueur d’onde.

    Nous avions entendu beaucoup d’avis très divergeants sur la Thaïlande, certains extrêmement positifs, d’autres beaucoup plus alarmistes (trop de touristes, de prostitution, des paysages dénaturés). Une carte postale aux allures idylliques pour certains, moins pour d’autres. Je vous avoue avoir même douté un instant du choix de cette destination. Et puis on s’est dit que ce pays de plus de 500 000 km2 avait forcément encore un peu d’authenticité à offrir. Nous sommes donc partie en quête d’une Thaïlande authentique (attention, par authentique j’entends loin des foules touristiques – N’allez pas imaginer que je suis une routarde en sac à dos, j’ai bien un sac à dos pour transporter mes affaires pour le côté pratique mais la comparaison s’arrête là ^^). Si vous êtes en quête des meilleures full-moon parties cet article (et ceux qui suivent ^^) ne sauront a priori pas vous séduire non plus. Comme à chaque fois nous avons essayé de privilégier le calme, les découvertes, les paysages vierges et préservés, des lieux riches en rencontres humaines.

    J’ai donc passé des dizaines et dizaines d’heures à écumer:
    ♥ Les blogs (français ou étrangers) parce qu’ils sont toujours riches en retours et expériences personnelles
    ♥ Instagram, en effectuant des recherches par hashtags. Cela nous a permis de trouver de merveilleuses adresses fréquentées par les locaux
    ♥ Pinterest: là encore en effectuant des recherches par mots clés. De photos en photos on navigue toujours vers des sources très intéressantes pour se créer un itinéraire ou des activités sur-mesure
    ♥ Les forums de voyages, notamment celui du Routard. Si je n’adhère pas à cette philosophie de voyage à 100% j’y ai malgré tout toujours trouvé des informations utiles et des conseils pratiques
    ♥ Trip Advisor: Je consulte toujours très attentivement les photos et témoignages des voyageurs sur les hôtels car ils restent généralement assez fiables
    ♥ Internet, de manière générale, et Google maps pour créer son itinéraire et évaluer les distances.
    ♥ Certains livres dédiés à des thématiques précises (voyages responsables, décoration, restaurants, etc.)

    Moi qui aime énormément me nourrir de belles images et de récits de voyages, j’ai par contre totalement arrêté de consulter les guides touristiques depuis plusieurs années étant donné qu’ils ont une vocation… « touristique ». Je ne dénigre en rien ces ouvrages mais j’ai remarqué qu’au fil du temps on arrivait à se façonner des voyages sur-mesure sans les consulter. Du coup on préfère faire sans!

    La Thaïlande est un pays immense. Nous n’avions qu’une dizaine de jours à passer sur place, il nous a donc fallu faire un choix raissonnable et arrêter de s’éparpiller (ce ne sont pas les envies qui manquent!). Impossible en si peu de temps de découvrir Bangkok, le Nord et le Sud, réputé pour ses îles et plages paradisiques. 

    J’avais très envie de découvrir la région de Chiang Maï et de pousser le voyage aux portes de la Birmanie mais la douceur de vivre des îles a eu raison de moi ^^ J’avais également très envie de découvrir Le Lac aux Lotus mais il était situé au centre du pays et cela compliquait largement le reste du voyage sans s’épuiser à voyager H24. On a donc opté pour un combiné classique Bangkok/îles. Là encore il a fallu affiner notre itinéraire étant donné qu’il s’agit du combiné le plus souvent choisi et qu’on était dans une optique de voyage « hors des sentiers touristiques ».

    Gardez en tête que pour vous rendre dans les îles il vous faudra forcément reprendre l’avion depuis Bangkok puis ensuite prendre un transfert de l’aéroport jusqu’au port, prendre ensuite un ou deux ferry et ensuite parfois encore un autre moyen de transport pour gagner votre point de chute final. Cela ne se fait pas en 2h, prévoyez souvent une demie-journée voire plus. Les hôtels que vous avez réservés pourront vous aider à planifier les transferts en amont et parfois même à réserver les billets de ferry pour vous. Nous sommes du genre à tout réserver à l’avance, certains aiment se laisser vivre, décider et réserver au jour le jour, moi je me laisse vivre une fois que tout est plannifié ^^ Et tant pis pour la spontanéité! (C’est en même temps pour cette raison que je passe autant d’heures à me renseigner en amont, pour essayer de tomber au plus juste à chaque fois). A chacun sa manière de voyager ^^

    Concernant le choix des îles: sachez que votre séjour sera en partie « cadré » par la période pendant laquelle vous voyagez. S’il est généralement recommandé de découvrir la Thaïlande entre novembre et février (même s’il n’existe bien sûr aucune règle à la météo!), il existe malgré tout deux types de climats entre le Sud Ouest et le Sud Est. Privilégiez les îles du Golf de Thaïlande (à l’Est) entre janvier et avril (Koh Samui, Koh Chang, Koh Phangan, Koh Tao, etc.) et à l’inverse les îles de la Mer d’Andaman (situées à l’Ouest donc) si vous partez entre novembre et mars (Phuket, Koh Phipi, Koh Lanta, etc). Il ne s’agit malgré tout que d’indications car cela ne nous a pas empêché d’avoir une météo plutôt incertaine à notre arrivée.

    Toutes ces îles restent très fréquentées et nous avons donc poussé encore nos recherches (vers l’Est) afin de trouver quelques joyaux insulaires encore peu connus. Après avoir passé deux journées pleines à Bangkok nous sommes partis à la découverte de Koh Yao Noï, une petite pépite d’île hors du temps (qui, je l’espère, restera préservée encore longtemps) et avons ensuite posé nos valises 5 jours sur la côte de Khao Lak qui nous a permis d’être un excellent point de chute pour faire des excursions (magiques, dont les îles Similan et le Lac Cheow Lan) dans la région. Nous avons eu le loisir de repasser une dernière journée à Bangkok au retour avant de repartir vers Paris. 

    Un itinéraire sans fausse note dont on s’est vraiment félicités (^^). On a essayé de limiter les distances au maximum et de rester fidèles à notre ligne conductrice. Nous n’avons transité par Phuket que via l’aéroport et sommes ensuite partis vers des contrées plus sauvages! S’il n’y avait qu’une chose à refaire, ce serait de prévoir une arrivée sur Bangkok en fin de journée afin de pouvoir récupérer une première nuit avant d’attaquer les visites car je dois vous avouer que la première journée a été rude pour nous (fatigue du vol, décalage horaire, acclimatation aux températures (je vous rappelle que je vis avec un breton ^^) et à la fourmilière de pots d’échappement qu’est Bangkok).

    **A noter que mon schéma est un peu approximatif puisqu’il vous faudra repasser par Phuket pour prendre un vol retour vers Bangkok. De même que pour quitter l’île de Koh Yao Noï il vous faudra forcément reprendre un bateau avant de gagner la terre ferme (par contre Khao Lak se situe sur la côte).

    Il est vraiment facile de se déplacer en Thaïlande. A Bangkok vous pourrez opter pour plusieurs options:

    ♥ Le taxi (il y en a partout, mais à condition de bien négocier le prix avant de démarrer (s’il n’affiche pas un compteur « meter » car les chauffeurs peuvent se montrer filous!). Attention aux embouteillages, très fréquents surtout en fin d’après-midi vers 17h.
    ♥ Vous pourrez également opter pour un tuk-tuk sur les courtes distances. Là encore veillez à bien négocier en amont, n’hésitez pas à refuser la course si vous trouvez que les tarifs restent trop élevés. Vous trouverez plus loin ou alors le chauffeur reviendra vers vous ;) C’est un moyen de transport sympa mais uniquement sur les petits trajets car Bangkok est une ville très polluée et on le ressent vraiment (et le chauffeur croit souvent qu’il est pilote de rallye, vous serez prévenus ^^)
    ♥ N’hésitez pas à emprunter le métro aérien (skytrain). Notre hôtel était situé à 10-15 mn de marche d’une station est nous avons adoré le prendre régulièrement. Il est extrêmement propre, moderne, efficace, les gens sont très disciplinés, bref c’est réellement le jour et la nuit de notre métro parisien! En plus il vous permettra de prendre de la hauteur et de découvrir la ville différement. Vous pourrez acheter vos tickets aux machines présentes dans la station et si vous bloquez avec le fonctionnement n’hésitez pas à aller demander de l’aide au guichet ^^
    ♥ Marcher à Bangkok. C’est à faire pour se balader et déambuler mais uniquement dans des quartiers qui s’y prêtent (attention aux scooters, ayez toujours un oeil de chaque côté!). Evitez de marcher pendant longtemps le long des grands axes de circulation. Nous l’avons expérimenté à plusieurs reprises et la ville est par endroits extrêmement bruyante et poluée, la chaleur accentuant le tableau. Ce n’est pas forcément une partie de plaisir mais tout dépend de votre degré de résistance!

    Sur les îles vous pourrez, selon l’endroit, louer un scooter (nous ne l’avons pas fait car ce n’est pas notre truc, bien qu’on ait failli craquer pour un side-car trop mignon ^^), louer des vélos (ça on l’a fait mais sous 35 degrés ce n’était pas forcément la meilleure idée, surtout avec un dénivelé très marqué ^^), les taxis ou alors faire appel à des services de chauffeur (que l’on peut facilement réserver via l’hôtel). 

    Pour voyager intra-muros en Thaïlande, la meilleure option sur les longs trajets reste l’avion (nous avions choisi la compagnie nationale Thaï pour nous rendre sur les îles). Si les distances restent « acceptables » vous pourrez là encore faire appel à un service de chauffeur. Nous n’avons pas pris le train donc je n’ai malheureusement pas de retour d’expérience à vous donner. Enfin il vous faudra prendre un long-tail boat (bâteau typique), un speed-boat ou un ferry pour vous rendre sur les îles (les options varient selon la taille de l’île et son éloignement du continent). Vous pourrez trouver toutes les informations nécessaires sur internet (horaires, prix, adresse de l’embarcadère). 

    Concernant le vol Paris/Bangkok (et retour) nous avons eu la très grande chance de nous voir offrir le transport par Jet Airways dans le cadre de mon blog.
    Jet Airways est une compagnie aérienne indienne privée qui dessert 44 destinations en Inde et 6 en Asie du Sud-Est (Bangkok, Singapour, Hong-Kong, Dhaka, Katmandou et Colombo). Elle propose un vol direct quotiden direct Paris/Mumbai.
    ** Bon à savoir: Si vous détenez la carte Flying Blue vous pourrez cumuler vos miles sur les vols de Jet Airways!
    Le tarif pour un aller-retour Paris/Bangkok (via Mumbaï) commence à 510 euros TTC en « Economy Class » et 2670 euros TTC en « Première », la classe affaire de  Jet Airways .

    La compagnie nous a fait la merveilleuse surprise de nous surclasser en « Première » sur le premier vol Paris-Mumbai. Et quelle surprise! La toute première fois de ma vie (et probablement la dernière ^^) que je voyageais dans de telles conditions. Il s’agit d’une expérience de voyage à part entière absolument extraordinaire. L’espace, le confort, le service, tout y a été fabuleux. Le repas digne d’un restaurant gastronomique. J’y ai dormi quelques heures comme un bébé grâce à la position inclinée qui permet une inclinaison horizontale complète. Bref, un premier vol dont on gardera un souvenir impérissable! Les stewards offrent même des petits sachets de pop corn dans des cartons vintage, comme au cinéma ^^

    Si vous souhaitez réserver via Jet Airways (ou obtenir des informations) vous pouvez le faire par téléphone (01 49 52 41 15), mail paris@jetairways.com ou via leur site internet ici.

    Comme je vous le disais plus haut la Thaïlande est un pays où il est réellement facile de voyager. Un passeport suffit pour vous y rendre, le visa est lui obligatoire pour les séjours de plus de 30 jours.
    Si vous êtes du genre à décider de votre itinéraire sur place, je vous recommanderais malgré tout de « travailler » un peu votre programme de Bangkok en amont car je sais que plusieurs personnes sont passées complètement à côté de cette ville qui mérite non seulement vraiment le détour mais qui a également beaucoup à offrir pour qui voudra bien en percer les secrets cachés. 

    Côté vêtements, j’avais prévu quelques tenues légères et amples ainsi que des jupes longues qui me sont toujours très utiles lorsque je voyage: elles restent agréables à porter malgré la chaleur, élégantes et sont pratiques pour les visites de certains temples où l’on demande que les genoux soient couverts. La petite île de Koh Yao Noï est musulmane, rien ne vous empêche donc d’adapter un minimum votre tenue même si les locaux nous ont expliqué qu’il y avait toujours eu un réel respect mutuel avec les vacanciers et que le port du short pour les femmes ne les dérangeait pas du tout.

    La nourriture thaïlandaise est une expérience à part entière, que ce soit dans leur « street-food » réputée ou au restaurant. Je vous conseille bien sûr d’éviter autant que possible les restaurants dédiés aux touristes et d’essayer de vous imprégner au maximum du style de vie thaïlandais. 

    Voilà dans les grandes lignes! Il y a bien d’autres choses que j’aurais pu développer dans cet article mais j’aurai l’occasion d’y revenir au cours de mes prochains articles « étapes » avec une première halte à Bangkok! Il me tarde! En attendant j’espère que cet article »vrac » vous sera utile si vous prévoyez un prochain voyage en Thaïlande et qu’il vous donnera surtout envie de découvrir la suite de notre périple. N’hésitez pas à soulever quelques questions, j’ai essayé de couvrir un maximum d’informations mais j’en ai forcément oublié! A très vite ♡

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    Catégorie : Thaïlande, TRAVELS

    - Dans la même catégorie -



    4 commentaires


    1. Lilouuuu dit :

      Super article, très intéressant ! J’aimerai beaucoup visiter la Thaïlande, par contre j’aurais bien aimer que tu parles du cout de vie là bas, mais ce n’est qu’un détail !
      Gros bisous

      http://lilouuuu.com

    2. swisscheese dit :

      Superbe article et superbe photos! Ca me donne énormément envie d’y retourner, et de partir loin des sentiers battus.

      Xoxo

    3. Amandine dit :

      Un article très complet pour préparer son voyage ;)

    4. AuroreVoyage dit :

      Effectivement, 12 jours c’est court pour un pays pareil, surtout quand on souhaite découvrir des îles un peu éloignées et moins touristiques. Chouette itinéraire, hors des sentiers battus !

    Ecrire votre commentaire