• Sans titre
  • logo

  • 04 Avr 2020

    Road trip estival en France: Route vers le Cantal

    Heureuse de vous retrouver par ici même si j’aurais bien sûr préféré que ce soit sous d’autres circonstances… Je me suis toujours employée à faire de ce blog une petite bulle d’évasion, j’espère donc que les articles à venir vous permettront de vous échapper le temps d’un instant, de faire de jolies découvertes ou de vous distraire si vous ressentez le besoin de vous changer les idées. J’espère ne pas paraître maladroite en continuant les publications (étant arrêtée, le rythme va donc retrouver un semblant de « croisière »). Je suis pour ma part la première à avoir besoin de trouver du positif dans ces moments graves et à apprécier ces petites échappatoires que nous offrent la lecture, les blogs ou encore les souvenirs de voyages.

    Lors de mon sondage vous aviez plébiscité ce premier road trip, je suis donc ravie de vous emmener avec moi avant de partir vers des contrées plus exotiques!
    La France est si riche, on oublie souvent de la découvrir au profit de destinations lointaines, et pourtant elle offre tant de variétés de paysages et de lieux qui méritent à être plus connus. Nous avions planifié une petite semaine de vacances avec toute ma famille en Auvergne et plus précisément dans le Cantal où j’ai passé une grande partie de mes vacances jusqu’à l’adolescence. Nous y avons une maison de famille et j’ai eu envie de faire découvrir cette région qui m’est chère (et dont je suis originaire en bonne Auvergnate ^^) à mon amoureux et à Basile. On a profité du trajet pour se créer un mini road-trip sur mesure en passant par le Morvan puis la Drôme Provençale. 

    Notre premier point de chute se situait dans le Sud du Morvan, au Moulin Renaudiots (encore une jolie découverte faite via le site Enjkey que je ne peux que vous recommander si vous aimez les B&B de charme, chaque établissement y est sélectionné minutieusement et nous n’avons jamais été déçus, bien au contraire!). C’est une région que nous connaissions tous les deux très mal, c’était donc l’occasion! On a profité de la route pour faire une halte nature au Lac des Settons. Le temps nous manquait mais il y a une très jolie balade à y faire qui pourra vous occuper plusieurs heures si vous décidez de la faire sur sa totalité, on passe de passerelles en passerelles au milieu d’un paysage très apaisant. Les soirées étant encore longues à cette période de l’année, on a passé la soirée dans le centre historique de la jolie ville d’Autun et avions dîné en extérieur sur une jolie place entourée de tilleuls et de lampions colorés pour bien démarrer ces vacances.

    On a repris la route dès le lendemain matin (mais on aurait apprécié une journée de plus sur place ^^), direction le Sud, et plus précisément la Drôme Provençale. Le choix de cette destination était double; on avait tous les 2 envie de faire découvrir mutuellement à l’autre des coins de notre enfance et on s’est dit que c’était l’occasion toute trouvée pour passer au fameux magasin d’usine de Jars Céramique qui se situait sur la route (une belle coïncidence n’est-ce pas? ^^).
    On a profité de deux jours sur place pour découvrir le Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives (j’avais vu le film peu après que j’avais adoré!) qui est évidemment absolument incroyable! Je vous recommande de faire la visite en fin de journée, ça permet de profiter de jolies lumières et d’éviter les grandes foules même si le lieu est forcément prisé. On a voulu faire plaisir à Basile le lendemain et avons passé quelques heures aux parc Labyrinthes de Hauterives rempli de dinosaures. L’endroit est magique pour les enfants, un peu moins pour les parents ^^ (vous comprendrez que ce n’est pas un coup de coeur mais Basile nous en parle encore, je crois donc qu’il a vraiment apprécié ^^). La région regorge de points d’intérêts. Nous voulions notamment faire du vélo-rail dans les gorges du Doux mais ce sont des activités qu’il faut prévoir et réserver en amont car elles sont très plébiscitées l’été. Notre organisation était un peu bancale pour ce coup! Nous avions passé la nuit à Tournon sur Rhône à l’Hôtel de la Villeon qui est superbe! 

    Notre point de chute: l’Auvergne, et plus précisément le Cantal, dans le petit village de mon enfance, confiné au milieu d’une nature vierge et des plateaux du Haut Cézallier qui ne sont pas sans rappeler les steps mongoles ou les grandes plaines américaines encore plus au soleil couchant lorsque les herbes brulées par la chaleur prennent des teintes orangées folles et que les éoliennes battent de leurs ailes dans une symphonie synchronisée et envoûtante. C’est une région méconnue (épargnée du tourisme de masse, ce n’est peut-être pas un mal ^^) qui est pourtant d’une beauté vierge et saisissante. 

    Il y a véritablement mille et une choses à faire sur place, voici quelques suggestions d’endroits et adresses que j’aime particulièrement!
    ♡ Faire une/des randonnée(s) dans le Parc des Monts du Cantal. J’ai gravi chacun des sommets depuis mon plus jeune âge mais si vous avez peu de temps et souhaitez avoir un bel aperçu du panorama je vous recommande évidemment le Puy Mary dont l’ascension est « facile » (il y a juste quelques centaines de marches à monter ^^).
    ♡ Le Lac du Pécher (vous pourrez aussi  faire une halte gourmande à l’Ecolodge)
    ♡ Le plateau du Cézallier surnommé la Petite Mongolie en France 
    ♡ Faire du vélo rail, c’est une chouette manière « nature et sportive » de découvrir la région et son patrimoine
    ♡ Grimper dans le train touristique Gentiane Express
    ♡ Diner (ou déjeuner) au Buron des Estives (réserver impérativement)
    ♡ Manger une (des) glace(s) artisanale(s) à la Roche aux fruits à Chavagnac, ce sont parmi les meilleures que je connaisse (et croyez moi je suis experte ;)



    Catégorie : Douce France, TRAVELS

    - Dans la même catégorie -



    1 commentaire


    1. Sylvanus dit :

      C’est un magnifique paysage qui fait voyager surtout en ce moment de pandémie. Merci pour cette balade.

    Ecrire votre commentaire